DIGIT.EN.S
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Le projet DIGITENS a pour objectif la création d’une encyclopédie numérique de la sociabilité en Grande-Bretagne au siècle des Lumières à partir de laquelle il sera possible d’accéder à une anthologie historique de sources textuelles ou iconographiques.
Par son caractère électronique et par sa pluridisciplinarité, il s’adresse à la communauté des chercheurs anglophones et francophones, mais aussi plus largement au grand public qui grâce aux modalités de sa mise en place et ensuite de sa consultation et de son utilisation sera amené à s’interroger sur une valeur essentielle des Lumières qui trouve diverses formes d’expression au XXIe siècle pouvant aller de la permanence d’espaces institutionnels de sociabilité à celle de denrées « sociables » comme le café ou le thé ou encore de pratiques de sociabilité comme l’amitié. Le croisement des approches, sociologique, philosophique, linguistique, historique et littéraire permettra la réalisation d’un produit innovant et évolutif unique à ce jour dans l’univers de la recherche.

 

Initialement porté par le GRISOL, DIGITENS est désormais un projet du GIS Sociabilités/Sociability

 

Présentation DIGITENS - BSECS conference - Oxford January 2017

Thursday 5 January 2017 - BSECS Oxford
   Panel  39
‘Navigating Sociable Spaces :
Research Arising from the   DIGITENS Project’


Chair: Alexis Tadié
Valérie Capdeville: Introducing DIGITENS
Michèle Cohen: Boarding Schools as Spaces for Sociability and Friendship
Helen Williams: The Good Humour Club
Emrys Jones: Navigating Levees

 

 

 

News

Le GIS Sociabilités/Sociability du long dix-huitième siècle (1650-1850) s’appuie sur l’existence d’un réseau pluridisciplinaire, le GRISOL, constitué initialement dans le cadre du projet labellisé par la MSHB

Focus

While melancholy was essentially a solitary affliction, one that traditionally shunned society and regarded its activities as sham and a waste of time, or else sought out seclusion in order to indulge in self-pleasing fantasy, sociability was widely seen as a potential cure.